06 février 2007

Un curieux personnage en planque

Personne, ni Albertine, ni aucun de ses adjoints, entièrement occupés à chercher quelques indices qui pourraient leur donner une petite idée de la raison pour laquelle le couple de jeunes chinois pouvait s’être suicidé — ou avait pu être suicidé…— ne remarque caché dans l’obscurité des premiers buissons de la bordure forestière du parc surplombant le Grand Canal, accroupi derrière un tronc d’arbre abattu, un curieux personnage qui semble très intéressé par la scène qui se déroule sous ses yeux. Un homme, plutôt jeune, entre... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 avril 2007

Marc Hodges se demande pourquoi il a créé certains de ses personnages

Aujourd’hui tout le monde — ou à peu près — sait écrire un roman, inventer des personnages, créer une intrigue, suivre le fil d’une ou plusieurs intrigues. Le roman est devenu un bien commun quelque chose comme un schéma rhétorique fermé devenu une des composantes de la culture générale. Le problème, aujourd’hui, n’est donc pas de savoir écrire un roman mais de ne plus savoir le faire et de repartir sur cette base. Accepter que le monde a changé, que la complexité élémentaire du monde à laquelle le roman apportait un pendant... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 juillet 2007

Réapparition du punk gothique

L’homme, plutôt jeune, trente, trente cinq ans, coiffé d’une crête iroquoise de cheveux rouges raidis par une couche de gel, petit anneau argenté perçant son sourcil droit, trois ou quatre du même métal la partie supérieure du lobe de son oreille gauche, quelque chose comme un clou à tête de turquoise traversant sa lèvre inférieure, chacun des doigts des deux mains portant au moins un anneau d’argent, certains avec des motifs complexes — tête de mort, zvastika, 69, semences tapissières plus ou moins longues…— d’autres simples, comme... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juin 2009

Où l'on retrouve le punk gothique

Marc Hodges se fait de la littérature une idée très haute. Pour lui, l’écrivain est responsable devant la société où il vit, et même au delà, devant la postérité, de ce qu’il écrit. Ses écrits doivent donc avoir une valeur unique et irremplaçable faute de quoi il est nuisible de produire du texte. Or son roman l’a entraîné sur des pistes qu’il n’avait pas prévues : « Trop de personnages notamment, je m’y perds… alors le lecteur ? Et puis quelle est l’importance pour qui que ce soit de ce que je raconte ici ? Qui en a besoin ? » Tout... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 juin 2009

Le punk gothique surprend Rango

Le punk gothique — disons, pour faciliter le récit, qu’il s’appelle (ou se fait appeler) Jake, Jake Cline — avance dans la forêt. Il ne sait pas trop où il est mais il sait où il veut aller. Il sait aussi qu’il est impossible de se perdre dans la forêt de Fontainebleau car en avançant tout droit, on finit toujours par rencontrer une route. Il s’est donc donné une direction à peu près sud-est, essaie de ne pas trop en dévier même si, pour cela, il lui faut parfois s’enfoncer dans des massifs de fougères, contourner des taillis de... [Lire la suite]
Posté par hodges à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 octobre 2009

Où intervient Octaviano Valdes

Becky-Cindy et Octaviano ont parlé presque toute la nuit. Le reste du temps ils ont fait l’amour, ce qui est somme toute une bonne façon de se libérer de ses angoisses et de faire chuter la tension nerveuse. Octaviano est un excellent mari-amant et Becky retrouve dans ses bras toute sa tranquillité et sa confiance. Ils parlent, envisagent la situation sous tous les angles. Octaviano lui dit de laisser tomber, qu’un meurtre est une affaire trop sérieuse, qu’elle ne peut pas garder cela pour elle, qu’elle doit d’abord à Parler à... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 novembre 2009

Rango prend une décision

Rango se dirige vers les guichets de la gare, un train est à quai. Il regarde les horaires: il n’y a pas eu de train depuis deux heures. Impossible donc que son agresseur ait pu s’en aller par ce moyen, s’il voulait prendre le train, il est vraisemblable qu’il soit monté dans celui qui est en partance pour Montargis et qui est annoncé pour dans cinq minutes. Perplexité. Rango est un personnage entier, il n’aime pas que l’on puisse se jouer de lui et quand il décide quelque chose, il est difficile de le faire changer d’avis. Il... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 juillet 2010

Rango enquête à la gare de Montargis

Rango pédale. Rango a pédalé. Bien. Il a même connu un moment de grâce absolue lorsque sur une longue ligne droite entre Souppes-sur-Loing et Dordives, il a battu sur une dizaine de kilomètres son propre record de vitesse. Rango se sent en pleine forme, à sentir ses muscles fonctionner sans peine, répondre à ses désirs, à se vider la tête de toute autre pensée que celle de maîtriser son effort, d’éprouver son corps comme une mécanique bien réglée, soumise à sa volonté, il éprouve une grande jouissance. Rango est heureux. Rango... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2010

Enquête de Rango, suite fin

La discussion au guichet n’en finit pas. rango est patient, Rango a le temps… mais quand même. Il abandonne, ressort à nouveau de la gare, se demande où il pourrait trouver des renseignements. Son voleur est tout de même remarquable, il doit bien y avoir quelqu’un qui l’aura vu, il ne peut pas passer inaperçu. Une voiture s’arrête devant la gare, une audi quattro. Une portière s’ouvre. En descend une élégante jeune fille avec une valise. Elle laisse sa valise sur le trottoir, contourne la voiture pour aller embrasser le ... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,