03 octobre 2008

Monsieur Bai Hua

Le commissaire du treizième (un certain Eduardo Marga) a prévenu Albertine Schwilk : ils ont repéré Bai Hua. Toutes sirène hurlantes, elle rapplique aussitôt, Eduardo Marga l’attend. Quand elle arrive il l’accompagne, lui montre la boutique, une librairie papeterie. Ils entrent, une sonnerie aigrelette se fait entendre dans les tréfonds de l’arrière boutique, elle semble venir de loin. la boutique est petite, le sol couvert de cartons d’emballage aplatis, de nombreux rayonnages coupent la pièce en tranches, l’espace en semble plus... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mai 2010

188.Où le roman se révèle être l’art des coïncidences

La jeune chinoise regarde Eduardo d’un air apeuré mais elle ne répond rien. Il insiste. Elle fait un signe de la main comme pour dire non, secoue sa tête de gauche à droite. Il insiste. Elle se lève. Il la retient par la main : — Ne vous sauvez pas comme ça, nous avons à parler…  Elle se débat, hurle dans une langue qu’il ne comprend pas. Il suppose que c’est du chinois. — Calmez-vous, je ne vous veux pas de mal. Elle hurle de plus belle. De jeunes chinois s’approchent, menaçants. L’un d’entre eux attrape Eduardo par une... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,