19 septembre 2006

Ouvrir ou ne pas ouvrir une lettre anonyme

Le dilemme d’Evelyne était redoutable. Mais Évelyne ne manquait pas d’astuces: elle examina attentivement l’enveloppe, remarqua que mise à part la publicité pour l’hôtel Cyprus elle ne portait pas de signe distinctif identifiable —date, nom, marque quelconque… Elle devait bien sûr porter des empreintes digitales: celles de l’adolescent car, impressionnée par sa beauté elle gardait une image très nette de sa présence et se souvenait qu’il n’avait pas de gants; les siennes puisqu’elle l’avait maniée sans beaucoup de précautions;... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,