14 novembre 2006

Insomnie

Énervée, Évelyne tourne dans son lit. Tourne, se retourne… Elle n’arrive pas à trouver le sommeil, elle n’est pas douée pour la littérature. Elle lit parfois des polars —Ganançay, La Toile— mais ça ne l’intéresse pas vraiment. Elle n’y croit pas. La plupart du temps ça l’emmerde… Elle n’aime pas le roman de plus en plus étrange dans lequel elle s’est fourrée. Un mauvais polar… Que Théo soit l’ado qu’elle cherchait et qui livrait les lettres ne fait guère de doute mais le reste ne colle pas. Elle a beau remuer en tous sens les... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 novembre 2006

Chute brutale dans le réel

…tous les dangers… Évelyne était persuadée que ce qui menaçait sa tranquillité ne pouvait venir que du monde, que de l’extérieur; elle ne soupçonnait pas que les germes de ses inquiétudes pouvaient se trouver à l’intérieur d’elle-même aussi ne recevant plus de messages depuis quelques jours se sentait-elle de plus en plus tranquille. Après tout, aucune des affaires concernées par ces lettres anonymes n’avait causé mort d’homme et les enquêtes à leur sujet avaient été vite arrêtées. Du moins il lui semblait qu’il en était ainsi; elle... [Lire la suite]
Posté par hodges à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 novembre 2006

Évelyne rêve de baiser Théo

Son corps palpite... Elle lui mord les lèvres jusqu’au sang, ferme les yeux pour mieux le sentir, le pétrit en haut des cuisses. Théo mord son ventre, la pine glisse entre ses jambes; Évelyne aspire l’adolescent en elle. Elle sent l’adolescent qui la remplit profondément - éprouve la montée de son désir à celle de l'humidité entre ses cuisses: poitrine et seins ruisselants - Évelyne s'abandonne complètement à la bouche de son amant. Elle respire profondément l'odeur chaude, végétale, du sexe du jeune garçon. Le désir la laisse avec un... [Lire la suite]
Posté par hodges à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 novembre 2006

Jean-Pierre Balpe et Évelyne Puget

Évelyne est allé chez Balpe comme elle se l’était promis. Elle a osé l’appeler au téléphone, lui dire qu’elle aimerait le rencontrer discrètement… Il a été un peu surpris, n’a pu s’empêcher de se demander si elle ne le draguait pas, a décidé que ça valait le coup de voir, a choisi un lieu discret —inutile que sa bonne se rende compte de quelque chose— il l’a invitée à manger avec lui à l’Écluse rouge, restaurant discret au bord du Loing avec quelques chambres —on ne sait jamais… A sa grande surprise, elle a accepté. Elle s’est dit... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 novembre 2006

Après une nuit de baise

La rencontre Balpe-Évelyne s’est terminée comme prévu: il s’est montré charmant, prévenant même, Évelyne n’avait pas l’habitude d’être traitée de cette façon, et comme une chambre était disponible, qu’elle avait un peu bu, elle a oublié qu’elle était une représentante de la loi et n’a pas trop résisté. Pour tout dire, elle a même trouvé agréable de faire l’amour avec lui car, contrairement à son mari-plombier, il n’avait pas, dans le jeu sexuel, de comportement égoïste. Balpe, qui faisait preuve de beaucoup plus d’imagination qu’elle... [Lire la suite]
06 décembre 2006

Un couple complice

Avoir résisté aux tentations fait éprouver à Évelyne une tendresse certaine pour le petit Théo qui est là, devant elle, au café du viaduc, et sa gueule d’ange brun… Au comptoir, des habitués sûrement, des mecs quelconques parlent pêche, brochets, carpes, truites, foot et Théo dit qu’il recevait des indications par mail —jamais de la même adresse — ou par l’intermédiaire du site de Nathalie Riches —mais codées —par exemple une photo de squatt légendée «gare aux tags» devait être lue comme «voir au squatt de la gare» —fallait décrypter... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 décembre 2006

Menace sur la SNCF

La littérature de fiction repose sur un paradoxe: dans un récit, pour que ses lecteurs puissent le suivre, l’auteur est contraint de rapporter des choses sans intérêt — et sur ce point, le récit policier est le pire qui feint de reposer sur une logique du réel permettant (en théorie) à ses lecteurs de reconstituer une chaîne d’événements — or la littérature —comme le prouve sa forme la plus aboutie, la poésie— n’existe que dans le tremblement des mots, ces moments de signification supérieurs où ce qui est dit l’est au-delà du réel... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 décembre 2006

L'adolescent se rebiffe

Réunion de crise. Un coin discret de la forêt. Théo est venue avec son VTT, Théo la rejoint avec le sien. Il y a en effet urgence, l’enlèvement de Sylphide change la donne, Évelyne veut se débarrasser de ça et maintenant que la commissaire a pris les choses en main, le relais est assuré. Elle n’est cependant pas tranquille, elle détient des informations qui pourraient changer l’enquête mais ne sait comment les faire passer sans risque. Pas question non plus de mouiller Théo: elle ne peut le faire sans se mouiller elle-même. Difficile... [Lire la suite]
Posté par hodges à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 décembre 2006

Dépucelage

Une loi de la fiction est que ce qui devait arriver arrive. Si l’on en croit les grands écrivains, tout roman s’écrit en effet selon une formule fractale où chaque fragment est représentatif du tout: le choix d’un adjectif à la deuxième page conditionne le mot de la fin. C’est ainsi. La loi du genre. Rien à dire.Depuis le temps qu’Évelyne tourne autour du petit Théo, ce qui devait arriver arrive, elle le dépucelle. Il est vrai qu’il a quinze ans, qu’il est très mignon, qu’il est encore vierge et que c’est un bon âge pour avoir sa... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 décembre 2006

Résumé de l'intrigue (pause)

Après une centaine de pages et parce que l’auteur ne pense pas que la plupart des lecteurs occasionnels auront la curiosité de tout lire — d’autant que les blogs ne sont pas faits pour ça, il est nécessaire de faire le point… Donc, résumé des actions à ce jour.Dans une petite ville de France — Fontainebleau-Avon, mais la même chose pourrait se passer ailleurs— quelqu’un (ou un groupe) attire un adolescent, Théo Cottard, dans les pièges d’un jeu sur Internet où il est entré par le blog Nathalie Riches. Manipulé, Théo porte des... [Lire la suite]