17 septembre 2006

Un premier cadavre

Albertine Mollet aussi a une famille: deux frères, un de vingt trois ans, l’autre de dix-huit, une sœur de vingt-cinq, un père et une mère. A tous points de vue, c’était une femme socialement intégrée, appartenant à la petite bourgeoisie de province pour qui la loi, l’ordre et la famille étaient des principes intangibles. Du coup, ce n’était pas une femme très drôle. A elle seule elle incarnait la loi, le sens de l’ordre et le devoir de justice. On ne plaisante pas avec ces choses-là.Le jour où l’adolescent avait déposé une enveloppe... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 septembre 2006

Aventures d'une lettre anonyme

Albertine termina très tard son enquête dans le squat de Moret-sur-Loing. Elle ne repassa donc pas au commissariat. Le lendemain la jeune planton qui avait reçu la lettre de l’adolescent était à la veille d’une période de vacances. Or, distraite parce qu’elle avait en ce moment des problèmes avec un fiancé qui semblait se lasser de sa compagnie, la tête toujours ailleurs, elle avait oublié de transmettre la consigne à celui qui devait être le planton du lendemain et de lui indiquer où était l’enveloppe à en-tête de l’hôtel Cyprus.... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 septembre 2006

Les accidents de la misère

Albertine Mollet est dans son bureau. Elle a demandé qu’on ne la dérange pas. Chacun, dans le commissariat, sait qu’elle a horreur qu’on la dérange. Il paraît qu’elle a du travail. Tous en doutent, mais c’est la chef, alors… En fait elle lit tranquillement sur Internet les aventures de Ganançay, c’est une grande amatrice d’histoires politico-policières et elle partage une partie de son temps entre Ganançay et Un roman de Marc Hodges dont, à l’occasion, elle commente les pages.Il est vrai que son travail n’est pas très passionnant:... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 septembre 2007

Théo se confie à Évelyne

C’était bizarre. Sur le site, je n’ai pas vu mes commentaires mais dès que j’ai envoyé ma photo, j’ai commencé à apparaître dans leur jeu. Mon prénom, des dessins qui me ressemblaient un peu, puis mon nom entier que je ne leur avait pas donné. Je ne sais pas comment ils l’ont eu. Puis j’ai commencé à recevoir d’autres mails, venant toujours avec une adresse mail différente — personne, pessoa, nobody… Je savais bien que tous voulaient dire personne mais c’était parfois dans des langues que je ne connaissais pas. Des fois ils me... [Lire la suite]
14 août 2008

Albertine Mollet est fatiguée

Donc la lettre anonyme glissée au matin sous la porte du commissariat disait vrai, le cadavre est bien là, dans cet ancien bâtiment de carrière de la forêt, étendu devant la porte. Un garde forestier à en juger para sa tenue kaki. La commissaire Albertine Mollet n’y croyait pas trop, elle espérait vaguement que le message «un home a été tué dan la méson abandoné de la clanche au mercier route de Bouron-Marlote» n’était qu’une de ces blagues stupides comme en font parfois les collégiens et ce n’est que par acquit de conscience qu’elle... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 octobre 2009

Rango se débrouille

Difficile de faire une vingtaine de kilomètres avec des chaussures de cycliste. La professionnelle a bien proposé de rapprocher Rango de chez lui dès qu’elle aurait fini sa journée mais outre qu’il ne se voyait pas attendre quelques heures à contempler les ébats tarifiés, Rango ne tenait pas à être vu en sa compagnie. La ville est petite, tout le monde connaît tout le monde et des âmes bien intentionnées n’auraient pas tarder à faire discrètement savoir à sa femme avec qui il avait été vu. Et avec cette histoire stupide de clef... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 novembre 2009

Rango prend une décision

Rango se dirige vers les guichets de la gare, un train est à quai. Il regarde les horaires: il n’y a pas eu de train depuis deux heures. Impossible donc que son agresseur ait pu s’en aller par ce moyen, s’il voulait prendre le train, il est vraisemblable qu’il soit monté dans celui qui est en partance pour Montargis et qui est annoncé pour dans cinq minutes. Perplexité. Rango est un personnage entier, il n’aime pas que l’on puisse se jouer de lui et quand il décide quelque chose, il est difficile de le faire changer d’avis. Il... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,