01 mai 2007

Évelyne se décide à prendre le Théo par les couilles

Cauchemars, inquiétudes, migraines, mauvaise humeur, mauvaise humeur, anxiété, inquiétude, inquiétude, angoisse, angoisse, angoisse… Évelyne ne peut pas continuer comme ça. Se dit qu’elle va être coincée un de ces jours. Un de ces jours je vais être coincée. Pas possible. Faut faire quelque chose. décide d’agir, d’agir vite. Pas d’autre solution que Théo. Elle le sait. Elle sait, sent, que Théo est la clef de l’énigme — des énigmes, une ou plusieurs, sait pas, n’est pas sûre. Faut revoir Théo. Faut l’obliger à parler. L’a bien... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2011

Une mauvaise fin

Combien d’écrivains ont-ils conçus leurs romans sur le thème central des incertitudes de l’existence, sur celui du hasard qui, d’une seconde à l’autre, modifie les trajectoires les plus certaines d’elles-mêmes rendant des plus aléatoires toute anticipation d’une vie? L’homme est un déchet balloté sur un océan furieux…Albertine Mollet, Evelyne Puget, les agents Bergotte et Morelet sont dans une voiture de police qui fonce toute sirène hurlante. Un hold-up vient d’avoir eu lieu dans une épicerie des faubourgs de la ville. L’épicier —... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,