03 octobre 2008

Monsieur Bai Hua

Le commissaire du treizième (un certain Eduardo Marga) a prévenu Albertine Schwilk : ils ont repéré Bai Hua. Toutes sirène hurlantes, elle rapplique aussitôt, Eduardo Marga l’attend. Quand elle arrive il l’accompagne, lui montre la boutique, une librairie papeterie. Ils entrent, une sonnerie aigrelette se fait entendre dans les tréfonds de l’arrière boutique, elle semble venir de loin. la boutique est petite, le sol couvert de cartons d’emballage aplatis, de nombreux rayonnages coupent la pièce en tranches, l’espace en semble plus... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 décembre 2008

Interrogatoire de Bai Hua

Albertine Schwilk regarde autour d’elle. Cette boutique encombrée de revues apparemment chinoises n’offre aucun siège. Elle aurait bien aimé s’asseoir : «Y a-t-il un endroit où nous pourrions discuter, demande-t-elle à Bai Hua» «Parler ici, répond le vieil homme qui ne semble cependant pas très à son aise» «Comme vous voulez dit le commissaire Marga… Connaissez-vous l’association française des études hexagrammatiques?» Le vieillard semble hésiter, réfléchir comme s’il ne comprenait pas vraiment la question, ferme les yeux, les rouvre... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mars 2009

Chinoises

Albertine Schwilk et Eduardo Marga suivent Bai Hua, ils parcourent un sombre couloir interminable encombré de piles de magazines chinois puis débouchent dans une petite pièce éclairée par une fenêtre et une porte fenêtre semblant donner sur une cour intérieure. A l’odeur de nourriture dont des relents traînent dans la pièce, une cuisine, certainement une cuisine bien qu’aucun ustensile culinaire ne témoigne de cet usage. Au centre de la pièce, une table, quelconque, recouverte d’une toile cirée à carreaux et entourée de six chaises en... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 décembre 2009

L'inspecteur Marga s'intéresse à une jeune fille chinoise

L’inspecteur Eduardo Marga fait un signe qui se veut discret à la commissaire Albertine Schwilk, la laisse poursuivre sa discussion avec le vieux Bai Hua, il est en effet intrigué par l’apparition aussi soudaine que furtive de la jeune fille chinoise et décide de lui poser quelques questions. Il sort dans la cour et s’engage dans le petit couloir par lequel il l’a vue disparaître. Il y est à peine entré qu’il voit, à l’autre bout, se refermer une porte. A la lumière qui en provient, il comprend qu’elle donne sur l’extérieur. Il... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mai 2010

188.Où le roman se révèle être l’art des coïncidences

La jeune chinoise regarde Eduardo d’un air apeuré mais elle ne répond rien. Il insiste. Elle fait un signe de la main comme pour dire non, secoue sa tête de gauche à droite. Il insiste. Elle se lève. Il la retient par la main : — Ne vous sauvez pas comme ça, nous avons à parler…  Elle se débat, hurle dans une langue qu’il ne comprend pas. Il suppose que c’est du chinois. — Calmez-vous, je ne vous veux pas de mal. Elle hurle de plus belle. De jeunes chinois s’approchent, menaçants. L’un d’entre eux attrape Eduardo par une... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 août 2010

Jake Cline et la jeune chinoise

Si un lecteur a eu le courage — et l’audace — de suivre cette histoire aussi confuse que peut l’être toute existence, s’il sait vraiment lire et s’efforce avec attention d’en défaire les multiples nœuds, il doit maintenant savoir que le personnage de punk à crête iroquoise verte que Rango cherche à Montargis, que Théo Cottard a rencontré dans un vieux bâtiment désaffecté de la forêt de Fontainebleau, que — dans sa réalité — la commissaire Albertine Mollet aimerait bien retrouver comme — dans la fiction de Marc Hodges — la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,