01 octobre 2006

Peu d'indices

Quelques jours plus tard, le médecin légiste rendait ses conclusions: le commandant de gendarmerie appela Albertine Mollet alors qu’elle était en train, en ce jour de la Saint Valentin de consulter le site des poèmes de Jean-Pierre Balpe pour voir ce qu’il écrivait sur l’amour. Ça tombait mal mais la vie ne fait que rarement preuve de délicatesse. Le commandant —il s’appelait Lucien Delsoussol et aimait à faire croire que c’était un patronyme aristocratique— lui dit: «Je vous fais parvenir les conclusions du légiste. bien sûr c’est... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 octobre 2006

Chez Balpe

Après le corvée de l’Eden 77 —Albertine aurait plutôt pensé à une boîte de nuit qu’à une maison de retraite, mais bon… tout est possible de nos jours— la commissaire était remontée dans sa 307 Peugeot bleu-blanc-rouge, prudemment conduite sur la route ensoleillée de la forêt par le brigadier Jean-Baptiste Santeuil. Direction les maisons voisines de l’adjoint Balpe et du docteur Cottard. Une corvée. Une corvée de plus… Mais pour vivre il fallait bien faire un boulot et celui-là ou un autre! Albertine préfére être celle qui tient la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 octobre 2006

Chez le docteur Cottard

La visite chez Jean-Pierre Balpe n’avait pas duré longtemps, il les avait fait entrer dans le hall luxueux mais peu éclairé de sa maison décoré de toiles sombres et inquiétantes qui la mettaient mal à l’aise, mais il ne les avait pas invités à aller plus loin; il avait débité son chapelet de plaintes: les enfants du docteur Docteur Cottard, —un psychiatre qui ferait bien de s’occuper de sa progéniture— étaient bruyants, sans gêne, ils écoutaient de la musique à deux heures du matin toutes fenêtres ouvertes, réparaient leurs quads et... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 octobre 2006

Balpe et Cottard

Salon luxueux: Santeuil semble aussi à l’aise qu’un canard dans un poulailler. Albertine a refusé l’offre de Léna. Question de principe. Ils n’osent pas s’asseoir sur le cuir de fauteuils qui leur semblent autant d’objets d’art. Attente: Santeuil regarde le parc par la baie vitrée, Albertine fait du regard le tour de la pièce, s’étonne de grands tableaux très colorés, à la limite de l’abstraction… Elle n’en voudrait pas chez elle, les silhouettes de personnages noyées dans la couleur ne ressemblent à rien de précis: seules... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 novembre 2006

Délation

Ça ne pouvait pas durer comme ça —le récit lui-même risquerait de traîner en longueur, ce qui n’est pas bon pour le moral des lecteurs…— Évelyne décide une fois de plus d’essayer de reprendre les choses en main. Mais comment faire? Elle ne peut pas planquer plusieurs jours devant les Cottard, elle ne peut pas faire une enquête officielle, elle ne peut pas aller à Chypre… Elle réfléchit, réfléchit, n’en dort pas, ne pense qu’à ça. Elle est obsédée par ce problème, ses enfants, son mari la trouvent absente, lui demandent ce qui ne va... [Lire la suite]
Posté par hodges à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 novembre 2006

Jean-Pierre Balpe et Évelyne Puget

Évelyne est allé chez Balpe comme elle se l’était promis. Elle a osé l’appeler au téléphone, lui dire qu’elle aimerait le rencontrer discrètement… Il a été un peu surpris, n’a pu s’empêcher de se demander si elle ne le draguait pas, a décidé que ça valait le coup de voir, a choisi un lieu discret —inutile que sa bonne se rende compte de quelque chose— il l’a invitée à manger avec lui à l’Écluse rouge, restaurant discret au bord du Loing avec quelques chambres —on ne sait jamais… A sa grande surprise, elle a accepté. Elle s’est dit... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 novembre 2006

Après une nuit de baise

La rencontre Balpe-Évelyne s’est terminée comme prévu: il s’est montré charmant, prévenant même, Évelyne n’avait pas l’habitude d’être traitée de cette façon, et comme une chambre était disponible, qu’elle avait un peu bu, elle a oublié qu’elle était une représentante de la loi et n’a pas trop résisté. Pour tout dire, elle a même trouvé agréable de faire l’amour avec lui car, contrairement à son mari-plombier, il n’avait pas, dans le jeu sexuel, de comportement égoïste. Balpe, qui faisait preuve de beaucoup plus d’imagination qu’elle... [Lire la suite]
29 novembre 2006

Réflexions d'écrivain

Une chose en entraîne une autre et les événements qui semblent s’enchaîner selon un ordre des plus logiques ne sont en fait que la résultante du recoupement de trajectoires aléatoires. Si Évelyne n’avait pas couché avec Balpe, si Marc Hodges n’avait pas décidé d’écrire un roman sur la morte de la grotte d’Arnette, rien ne se serait déroulé de la même façon et ce qui paraît le plus solide reste sujet à l’une quelconque des bifurcations toujours possibles. Aussi, bien qu’il ait commencé d’écrire son roman, bien qu’il en connaisse les... [Lire la suite]
Posté par hodges à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 décembre 2006

L'adolescent se rebiffe

Réunion de crise. Un coin discret de la forêt. Théo est venue avec son VTT, Théo la rejoint avec le sien. Il y a en effet urgence, l’enlèvement de Sylphide change la donne, Évelyne veut se débarrasser de ça et maintenant que la commissaire a pris les choses en main, le relais est assuré. Elle n’est cependant pas tranquille, elle détient des informations qui pourraient changer l’enquête mais ne sait comment les faire passer sans risque. Pas question non plus de mouiller Théo: elle ne peut le faire sans se mouiller elle-même. Difficile... [Lire la suite]
Posté par hodges à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,