26 décembre 2006

Le roman

Arrivé à ce point du récit des récits, maintenant qu’ils avancent à vive allure vers une fin commune, déjà prévisible, l’auteur des auteurs se dit qu’il est temps de faire le point sur son roman.Le roman avance masqué - le roman est un jeu sur la mémoire! Peut-être que l'homme a besoin de diversions... Pourquoi écrire, les mots n'expliquent pas tout? Écrire n'est pas une nécessité vitale même si certains veulent le laisser croire! Le roman n'a pas besoin de phrases comme "C'était une de ces époques où la raison se trouvait prise... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 décembre 2006

Résumé de l'intrigue (pause)

Après une centaine de pages et parce que l’auteur ne pense pas que la plupart des lecteurs occasionnels auront la curiosité de tout lire — d’autant que les blogs ne sont pas faits pour ça, il est nécessaire de faire le point… Donc, résumé des actions à ce jour.Dans une petite ville de France — Fontainebleau-Avon, mais la même chose pourrait se passer ailleurs— quelqu’un (ou un groupe) attire un adolescent, Théo Cottard, dans les pièges d’un jeu sur Internet où il est entré par le blog Nathalie Riches. Manipulé, Théo porte des... [Lire la suite]
31 décembre 2006

Où va Marc Hodges ?

Ça bifurque, ça bifurque même sans cesse, aucune vie ne suit une ligne droite et, alors que l’on croit être sur une trajectoire et qu’il n’y a plus qu’à se laisser porter, quelque chose arrive, quelque chose cloche, quelque chose dérange et ça glisse, dérape, bifurque. Les certitudes foutent le camp, on ne sait plus où on va, on se rend compte que nous n’avons aucune prise sur notre foutu existence. Le roman sur ce point est plus simple qui va sans faiblir d’un point à un autre. Du moins la plupart du temps…Pour Marc Hodges, son... [Lire la suite]
05 janvier 2008

Marc Hodges s'interroge sur son travail

La fiction s'est complètement dénaturée à travers le temps. Des médias comme le cinéma et, surtout, la télévision s'en étant emparés ont accentué son caractère de culture de masse. Comme les médias modernes, la fiction moderne obéit aux calculs d'audience. Cela est en partie dû aussi à la lourdeur de son dispositif de production et de mise en vente: il faut que le roman se vende et se vende en masse.D'où un certain nombre de conséquences :- le roman est devenu — même si ses écrivains ne s'en rendent pas compte — un objet manufacturé,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 juillet 2010

Dilemne

Tant les événements s’entrecroisent, s’entrechoquent, s’interpénètrent, s’entremêlent, tout récit court toujours le risque de n’offrir que des réductions de la vie, de simplifier, styliser, schématiser la complexité créatrice du monde au point de la rendre indigeste. Les êtres vont, les êtres viennent. Ils sont tantôt ici, tantôt là, rencontrent un jour un tel, le lendemain un autre qui, à leur tour vont croiser X ou Y plus ou moins longuement. Chacune de ces rencontres influe, parfois de façon évidente, parfois de façon... [Lire la suite]
29 mai 2011

Autre incise méditative

Personne n’ayant ni la compténce ni la capacité d’occuper la position du seul dieu possible, celui du hasard, il ne reste, au point où le narrateur en est arrivé, qu’à choisir la moins mauvaise des solutions possibles pour ce récit dans lequel il s’est imprudemment engagé.Car aucune vie ne chevauche une flèche, toute vie, au contraire est comme la feuille morte emportée au grè des vents changeants, souvent même contraires. Leurs trajectoires ne sont que des suites de bifurcations surprenantes, imprévisibles où ni le bonheur ni le... [Lire la suite]