29 novembre 2006

Réflexions d'écrivain

Une chose en entraîne une autre et les événements qui semblent s’enchaîner selon un ordre des plus logiques ne sont en fait que la résultante du recoupement de trajectoires aléatoires. Si Évelyne n’avait pas couché avec Balpe, si Marc Hodges n’avait pas décidé d’écrire un roman sur la morte de la grotte d’Arnette, rien ne se serait déroulé de la même façon et ce qui paraît le plus solide reste sujet à l’une quelconque des bifurcations toujours possibles. Aussi, bien qu’il ait commencé d’écrire son roman, bien qu’il en connaisse les... [Lire la suite]
Posté par hodges à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 novembre 2006

Pédale

Pendant tous ces temps où chacun, pris dans les méandres de l’existence et les délires de la fiction, se lance dans ses aventures particulières, Rango, le mari philosophe de la commissaire Albertine Mollet fait du vélo. Il fait du vélo parce qu’il aime faire du vélo. Sans prétentions. Il fait du vélo pour garder sa tête libre pour penser. Et, tout en pédalant, il pense, des choses parfois un peu confuses, embrouillées par les moments d’effort où les muscles prennent le pas sur l’esprit, mais il pense et c’est le fait même de... [Lire la suite]
Posté par hodges à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 décembre 2006

Hasard et jouissance

Rango Mollet est d’excellente humeur: juste avant de monter sur son vélo, il a reçu un coup de téléphone d’une certaine Madame Cottard répondant à une des petites annonces qu’il fait régulièrement passer dans les gratuits régionaux: elle voudrait qu’il donne quelques heures de philosophie à un de ses fils, Théo lui a-t-elle précisé. Comme la plupart des mères, elle l’a présenté comme un petit génie, surdoué, en avance sur tout. Elle juge qu’à presque quinze ans il est temps qu’il s’attaque à la philosophie. Pourquoi pas?… De toutes... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2006

Rêve érotique

Elles aiment le poids des corps sur le leur. Elles aiment ça... Évelyne donne de violents coups de reins. Albertine aime se sentir brisée - son sexe est encore plein de celui d’un homme... Toute sa chair est moite et langoureuse, dans son sommeil Évelyne rêve à des amants: Évelyne mord jusqu’au sang les lèvres de Franck... Léna geint; un sexe, dur comme une barre de fer, glisse entre ses jambes... Le désir la laisse avec un tremblement dans tout le corps comme un fil qui vibre; elle geint, crie: "c'est bon! c'est bon! c'est bon!... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2007

VTT en forêt

Rango Mollet a décidé une fois pour toutes que le vélo est le meilleur outil du philosophe. Il pédale. Il pédale avec d’autant plus d’ardeur qu’il vient tout juste de quitter la cachette rocheuse de sa prostituée favorite au carrefour de la table du Grand Maître. Cette fois-ci, il ne fait pas du vélo de route mais du VTT, solution qu’il choisit soit quand la chaleur trop forte lui fait rechercher les ombres de la forêt, soit lorsqu’un vent trop violent rend les routes plus difficiles. Il pédale sur le chemin tortueux et très accidenté... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 juillet 2008

Rango pédale encore…

Toute contrariété installe Rango sur son vélo or sa nuit d’insomnie, suite à sa dispute avec Albertine, ne lui a pas laissé d’autre solution que de se lancer dans une course sur les routes du Gâtinais. Il est parti à l’aube, pédale comme un fou depuis déjà trois heures ; le contenu de son bidon est épuisé. Il va lui falloir prendre une décision : s’arrêter quelque part pour se reposer ou rentrer par le chemin le plus court. Il n’a pas envie de rentrer… Il est, à la fois, furieux contre lui-même et contre sa femme. Il ne supporte pas... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 novembre 2008

Rango se ressource

Rango est allé se réfugier dans un coin isolé de forêt où il se sent bien. Il a caché son vélo dans une anfractuosité rocheuse difficile à trouver, l’a attaché à un arbre, s’est enfoncé dans les taillis. Dans ce fouillis — branches entrelacées, fougères hautes, buis, roches, branches mortes, arbres abattus par les tempêtes, souches couvertes de champignon, mousse, odeur d’humus, lumière morne du jour comme avalée par la végétation donnant une uniforme tonalité grise, enfermement, écrasement de la vue — il se sent bien. Protégé, isolé... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juin 2009

Le punk gothique surprend Rango

Le punk gothique — disons, pour faciliter le récit, qu’il s’appelle (ou se fait appeler) Jake, Jake Cline — avance dans la forêt. Il ne sait pas trop où il est mais il sait où il veut aller. Il sait aussi qu’il est impossible de se perdre dans la forêt de Fontainebleau car en avançant tout droit, on finit toujours par rencontrer une route. Il s’est donc donné une direction à peu près sud-est, essaie de ne pas trop en dévier même si, pour cela, il lui faut parfois s’enfoncer dans des massifs de fougères, contourner des taillis de... [Lire la suite]
Posté par hodges à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 octobre 2009

Rango se débrouille

Difficile de faire une vingtaine de kilomètres avec des chaussures de cycliste. La professionnelle a bien proposé de rapprocher Rango de chez lui dès qu’elle aurait fini sa journée mais outre qu’il ne se voyait pas attendre quelques heures à contempler les ébats tarifiés, Rango ne tenait pas à être vu en sa compagnie. La ville est petite, tout le monde connaît tout le monde et des âmes bien intentionnées n’auraient pas tarder à faire discrètement savoir à sa femme avec qui il avait été vu. Et avec cette histoire stupide de clef... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 novembre 2009

Rango prend une décision

Rango se dirige vers les guichets de la gare, un train est à quai. Il regarde les horaires: il n’y a pas eu de train depuis deux heures. Impossible donc que son agresseur ait pu s’en aller par ce moyen, s’il voulait prendre le train, il est vraisemblable qu’il soit monté dans celui qui est en partance pour Montargis et qui est annoncé pour dans cinq minutes. Perplexité. Rango est un personnage entier, il n’aime pas que l’on puisse se jouer de lui et quand il décide quelque chose, il est difficile de le faire changer d’avis. Il... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,