25 juin 2011

Une mauvaise fin

Combien d’écrivains ont-ils conçus leurs romans sur le thème central des incertitudes de l’existence, sur celui du hasard qui, d’une seconde à l’autre, modifie les trajectoires les plus certaines d’elles-mêmes rendant des plus aléatoires toute anticipation d’une vie? L’homme est un déchet balloté sur un océan furieux…Albertine Mollet, Evelyne Puget, les agents Bergotte et Morelet sont dans une voiture de police qui fonce toute sirène hurlante. Un hold-up vient d’avoir eu lieu dans une épicerie des faubourgs de la ville. L’épicier —... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 septembre 2011

Gilbert de Clérences fait du nettoyage

Il a monté les étages le plus discrètement possible, est arrivé devant la porte de l’appartement où Jake Cline discute avec sa famille chinoise, a vérifié sur une feuille de papier qu’il ne s’est pas trompé : c’est bien le bon étage, la bonne porte même si elle ne porte aucun nom. Il est silencieux, respire à peine, écoute. À l’intérieur, des voix : hommes, femmes… Il écoute attentivement, colle son oreille droite à la porte : pas de doute, deux hommes, deux femmes. Il ne s’attendait pas à ce qu’il y ait tant de monde.... [Lire la suite]
30 août 2012

Fin du roman

Les fins de roman, surtout lorsqu’ils se prétendent policier (mais tous, sur ce point, le sont plus ou moins) obéissent à une tradition : celle du phénomène stylistique de la clôture. Une fin doit donner au lecteur la satisfaction d’avoir bouclé une histoire et même si cette satisfaction est difficile à définir elle n’en existe pas moins dans le rapport que le lecteur entretient avec sa lecture. Ainsi, si un roman raconte une histoire d’amour, la fin ne présente que peu de solutions possibles : l’histoire d’amour se termine... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,