19 août 2010

Le courrier Briard : Salon du livre d’Avon, interview de Marc Hodges

«Ce week-end notre ville accueille son vingt-et-unième salon du livre dans une Maison pour Tous agrandie et rénovée par la municipalité. Cette manifestation, au cours des ans, a su attirer un public de plus en plus étendu et s’ouvrir à une grande variété de lecteurs depuis les plus jeunes jusqu’aux plus âgés. Il ne devrait pas en être autrement pour cette édition qui met à l’honneur le roman policier. Pour introduire cet événement, notre collaboratrice Armelle Bouillaguet a pu interviewer Marc Hodges, célèbre auteur de romans... [Lire la suite]

13 septembre 2010

Révélations de Théo

Bruits dans le couloir, des gens passent, des gens parlent, des infirmiers, des infirmières. Ils essaient de contrôler leurs voix : ils sont dans un hôpital, savent qu’ils sont dans un hôpital. Jérôme Cottard se lève de son fauteuil, ferme la porte de la chambre jusque là entrebaîllée. Théo parle. Doucement. Théo parle doucement, lentement, sa voix est faible, il est fatigué. L’agent Évelyne Puget a beau tendre l’oreille, se rapprocher le plus discrètement possible de la porte, elle n’entend rien. Elle ne peut pas coller son... [Lire la suite]
25 septembre 2010

Le passager du vol AF 1784 va en ville

Le faux Gilbert de Clérences a passé une partie de la journée à attendre : lecture (il s’est fait monter des journaux, a sorti un roman d’une de ses poches — Les fils du Nil), télévision, yoga, relaxation… Il a l’habitude d’attendre, ça fait partie du métier. Il est maître de ses nerfs, reste toujours équanime, serein. Ça fait aussi partie du métier. Dans son métier alternent sans cesse des moments de tension extrême et des périodes de calme plat. Il doit en profiter pour se ressourcer, faire le plein d’énergie. Les heures... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 octobre 2010

Enquête de Rango, suite fin

La discussion au guichet n’en finit pas. rango est patient, Rango a le temps… mais quand même. Il abandonne, ressort à nouveau de la gare, se demande où il pourrait trouver des renseignements. Son voleur est tout de même remarquable, il doit bien y avoir quelqu’un qui l’aura vu, il ne peut pas passer inaperçu. Une voiture s’arrête devant la gare, une audi quattro. Une portière s’ouvre. En descend une élégante jeune fille avec une valise. Elle laisse sa valise sur le trottoir, contourne la voiture pour aller embrasser le ... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 novembre 2010

Ce que Jack Cline et la jeune chinoise disent

La fin du suspens est l’avenir du roman: Jake Cline est entré dans l’appartement de la jeune chinoise. Ils sont allés dans un salon quelconque d’un appartement quelconque: une table basse vaguement chinoise si l’on en juge par les pieds et la laque protégée par une plaque de verre, sur le mur de droite en entrant, trois kakémono portant des calligraphies et l’éternel paysage de montagnes, chinoises, dans une brume, chinoise elle-aussi, avec un arbre, chinois encore parce qu’il semble aussi peu naturel qu’un bonzaï. Mais c’est... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 novembre 2010

Les missions de Théo

Théo parle. Flot confus de paroles. Par moments son père essaie de l’interrompre pour l’interroger, y voir un peu plus clair dans toutes ces histoires plus invraisemblables les unes que les autres. Théo s’est laissé prendre à un jeu qui, au début, l’a amusé: messages à retrouver dans des jeux de piste de plus en plus complexes, messages à transmettre sur le site web où il s’est inscrit, messages à déposer dans des boîtes aux lettres d’habitations de la région, messages à cacher dans des endroits invraisemblables — rochers de la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 janvier 2011

Emma Gaillardon disparaît définitivement de cette histoire

Emma Gaillardon écoute en boucle « When You Find Your Prince » d’un de ses amis Jacques Mellencamp qui s’est lancé dans le rock avec un succès tout relatif et n’a pour l’instant réussi à publier qu’un single avec son groupe White Spirit. L’histoire de sa grand mère la préoccupe et la musique lui sert d’exutoire. C’est comme ça Baby, c’est la vie, elle ne parvient pas à se faire à l’idée que sa grand-mère qu’elle considérait comme une femme prude, pondérée et sage, ait pu être jeune comme elle, avoir plusieurs aventures... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 janvier 2011

Portrait astrologique du dit Gilbert de Clérences

Le trajet en taxi est un temps mort dans une récit plein de péripéties, de rebondissements de toutes sortes, de bifurcations, de trajectoires multiples, d’incidents, de coups de théâtre, de péripéties, de surprises, d’égarements, de dérèglements, d’errances, de divagations… bref d’aventures étranges, rocambolesques et capricieuses. Il est donc normalement inutile d’en parler et, dans toute bonne série qui se respecte, il y aurait là une de ses inévitables ellipses de temps qui servent à faire croire que la vie est plus dense... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 février 2011

Théo Cottard sort à son tour de la partie

Évelyne, dans le couloir, a tout entendu du récit de Théo Cottard à son père. Elle comprend qu’il s’est fait manipuler, se dit qu’elle n’a pas besoin d’en savoir davantage. Elle est aussi soulagée que l’adolescent n’ait pas parlé d’elle à son père, et ce soulagement lui fait comprendre qu’elle n’est pas vraiment fière de cette petite aventure qui les a pour un temps lié, qu’elle porte au fond d’elle-même le sentiment d’avoir abusé de sa persuasion et de ses expériences d’adulte pour faire découvrir à un jeune adolescent, dont,... [Lire la suite]
29 mai 2011

Autre incise méditative

Personne n’ayant ni la compténce ni la capacité d’occuper la position du seul dieu possible, celui du hasard, il ne reste, au point où le narrateur en est arrivé, qu’à choisir la moins mauvaise des solutions possibles pour ce récit dans lequel il s’est imprudemment engagé.Car aucune vie ne chevauche une flèche, toute vie, au contraire est comme la feuille morte emportée au grè des vents changeants, souvent même contraires. Leurs trajectoires ne sont que des suites de bifurcations surprenantes, imprévisibles où ni le bonheur ni le... [Lire la suite]