06 février 2007

Un curieux personnage en planque

Personne, ni Albertine, ni aucun de ses adjoints, entièrement occupés à chercher quelques indices qui pourraient leur donner une petite idée de la raison pour laquelle le couple de jeunes chinois pouvait s’être suicidé — ou avait pu être suicidé…— ne remarque caché dans l’obscurité des premiers buissons de la bordure forestière du parc surplombant le Grand Canal, accroupi derrière un tronc d’arbre abattu, un curieux personnage qui semble très intéressé par la scène qui se déroule sous ses yeux. Un homme, plutôt jeune, entre... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juillet 2007

Réapparition du punk gothique

L’homme, plutôt jeune, trente, trente cinq ans, coiffé d’une crête iroquoise de cheveux rouges raidis par une couche de gel, petit anneau argenté perçant son sourcil droit, trois ou quatre du même métal la partie supérieure du lobe de son oreille gauche, quelque chose comme un clou à tête de turquoise traversant sa lèvre inférieure, chacun des doigts des deux mains portant au moins un anneau d’argent, certains avec des motifs complexes — tête de mort, zvastika, 69, semences tapissières plus ou moins longues…— d’autres simples, comme... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juin 2009

Où l'on retrouve le punk gothique

Marc Hodges se fait de la littérature une idée très haute. Pour lui, l’écrivain est responsable devant la société où il vit, et même au delà, devant la postérité, de ce qu’il écrit. Ses écrits doivent donc avoir une valeur unique et irremplaçable faute de quoi il est nuisible de produire du texte. Or son roman l’a entraîné sur des pistes qu’il n’avait pas prévues : « Trop de personnages notamment, je m’y perds… alors le lecteur ? Et puis quelle est l’importance pour qui que ce soit de ce que je raconte ici ? Qui en a besoin ? » Tout... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 avril 2010

Jake Cline

A 14 heures 28, le train entre en gare de Montargis. En descend le punk gothique : Geronimo Trevino (Geronimo pour la rouge crête iroquoise ; Trevino en hommage à la star de nombreuses séries TV et notamment Vampire Diaries). Il se dirige vers la place Mirabeau, demande au bar les journaux, va s’installer au soleil sur la terrasse. Vient le garçon. Geronimo commande un Perrier Menthe sans glaçons, se met à parcourir le quotidien La République puis l’hebdomadaire L’Éclaireur du Gâtinais. Ne semble pas passionné. Expose son... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 août 2010

Jake Cline et la jeune chinoise

Si un lecteur a eu le courage — et l’audace — de suivre cette histoire aussi confuse que peut l’être toute existence, s’il sait vraiment lire et s’efforce avec attention d’en défaire les multiples nœuds, il doit maintenant savoir que le personnage de punk à crête iroquoise verte que Rango cherche à Montargis, que Théo Cottard a rencontré dans un vieux bâtiment désaffecté de la forêt de Fontainebleau, que — dans sa réalité — la commissaire Albertine Mollet aimerait bien retrouver comme — dans la fiction de Marc Hodges — la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2010

Ce que Jack Cline et la jeune chinoise disent

La fin du suspens est l’avenir du roman: Jake Cline est entré dans l’appartement de la jeune chinoise. Ils sont allés dans un salon quelconque d’un appartement quelconque: une table basse vaguement chinoise si l’on en juge par les pieds et la laque protégée par une plaque de verre, sur le mur de droite en entrant, trois kakémono portant des calligraphies et l’éternel paysage de montagnes, chinoises, dans une brume, chinoise elle-aussi, avec un arbre, chinois encore parce qu’il semble aussi peu naturel qu’un bonzaï. Mais c’est... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,