26 septembre 2007

Le Docteur Cottard est perplexe

Pas convaincu. Le docteur Cottard — tempérament entier, habitué à être obéi, fier de sa réussite sociale, de la notoriété de la famille, de son niveau social et économique — n’est pas convaincu par le récit de Théo. Trop rocambolesque. Qu’est-ce que c’est que cette foutue histoire d’enlèvement par un… un quoi ? un «vététéiste»? Un bonhomme qui le menace, l’enferme dans une pseudo-grotte en forêt, le séquestre deux jours puis le laisse partir. Dernier point très confus. Théo n’a pas du tout expliqué comment il s’était libéré, si... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 novembre 2007

Le cabinet de détectives OUTIS

Quand il appela le cabinet de détective Cindy Stillman, Jérôme Cottard ignorait qu’il appelait en fait Becky Turner. En effet, pour des raisons précises mais qu’il serait trop long de développer ici car elles nous entraîneraient vers d’autres intrigues encore — or cette histoire est déjà assez compliquée, confuse, embrouillée, faite d’histoires dans des histoires ou des esquisses d’histoires — Cindy Stillman était le nom de détective que s’était choisie Becky Turner. Il aurait été certainement plus facile pour le lecteur de ne faire... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 octobre 2008

Marie-Gineste et Jérôme sont réveillés en pleine nuit

Trois heures du matin. Le téléphone sonne. Jérôme Cottard se retourne dans son lit. Le téléphone insiste. Jérôme émerge, un peu, lentement, son cerveau hésite entre cauchemar et éveil. Le téléphone ne s’arrête pas. Jérôme s’éveille, prend conscience que c’est son téléphone d’urgence qui sonne. Il plisse ses yeux avec violence pour se réveiller, n’éclaire pas, redoute la violence de la lumière sur ses yeux encore endormis, cherche à tâtons le portable sur sa table de nuit, le trouve, pense : —Merde, encore une urgence, quelle heure... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 février 2009

Théo ne va toujours pas bien

Trois jours que Théo Cottard est à l’hôpital. Trois jours qu’il est dans le coma. Contre toute attente, son père et sa mère se relaient à son chevet laissant à Arthur et Léna toute latitude pour poursuivre leurs découvertes érotiques. Le docteur Charlus, un très bon neurologue ami de Jérôme Cottard, s’en occupe activement. Il a établi que le score de Théo sur l’échelle de Glascow est de 8 et de 11 sur celui de Liège, qu’il y a donc espoir qu’il finisse par se réveiller. Mais quand? Sur ce point il ne veut faire aucun pronostic car cet... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 juin 2010

Où l’on essaie de se débarrasser de quelques personnages accessoires

Personne n’étant immortel, pas plus les personnages de cette histoire que leur auteur — s’il en est vraiment un…—, il est temps, pour le respect des conventions littéraires et le confort des hypothétiques lecteurs, mortels eux aussi et qui ont bien d’autres choses à faire que lire (ou pire étudier) les élucubrations labyrinthiques d’un vieux cerveau malade, d’alléger sa trame en se débarrassant de quelques uns des personnages apparus ici ou là au fil du récit. Position juste. Mais moins facile à réaliser que ce que (sonorité... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,