08 juin 2010

Où l’on essaie de se débarrasser de quelques personnages accessoires

Personne n’étant immortel, pas plus les personnages de cette histoire que leur auteur — s’il en est vraiment un…—, il est temps, pour le respect des conventions littéraires et le confort des hypothétiques lecteurs, mortels eux aussi et qui ont bien d’autres choses à faire que lire (ou pire étudier) les élucubrations labyrinthiques d’un vieux cerveau malade, d’alléger sa trame en se débarrassant de quelques uns des personnages apparus ici ou là au fil du récit. Position juste. Mais moins facile à réaliser que ce que (sonorité... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 juin 2010

Où Rango tient ses promesses

Ce n’est pas parce que la philosophie enseigne à prendre sa distance avec les choses et les événements qu’un professeur de philosophie, cycliste de surcroît, mari d’une commissaire de police et excité par les péripatéticiennes sylvestres, n’est pas capable de tenir les engagements qu’il a souscrit avec lui même : Rango s’est promis de retrouver le punk gothique, il retrouvera le punk gothique…Il s’est donc levé de bonne heure, cette heure où le soleil colore de rose les brumes s’élevant des collines boisées lointaines ; il ne... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 juin 2010

Où l’on retrouve le colonel Morel

La nature de la réalité extérieure restant pour l’essentiel obscure au lecteur de roman cerné tout entier par le dépliage ostentatoire des univers imaginaires dans lesquels il assume de se laisser chambrer, il n’est pas ici étonnant que nous dussions retrouver quelques uns des personnages égarés dans les méandres du récit mais qui, pour autant, n’en ont pas moins poursuivi leurs aventures furtives Nous avons ainsi laissé le colonel Morel au chapitre 76 lorsque la commissaire Albertine Mollet l’appelle au sujet d’un projet... [Lire la suite]