01 mai 2010

Jérôme écoute Théo

Théo s’éveille lentement. Théo entrouvre les yeux. Les referme. Les entrouvre à nouveau, plissant les traits de son visage comme s’il faisait un effort, parvient à les tenir ouvert quelques dixièmes de seconde, les ferme à nouveau, les ouvre. Théo est sorti du coma, dans le trouble de son regard, il devine la silhouette de son père, tourne lentement sa tête vers lui, articule péniblement « papa ». C’est une question. Son père lui prend la main, dit simplement : « Oui, c’est moi, je suis là… » Jérôme Cottard est psychanaliste.... [Lire la suite]
Posté par hodges à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mai 2010

188.Où le roman se révèle être l’art des coïncidences

La jeune chinoise regarde Eduardo d’un air apeuré mais elle ne répond rien. Il insiste. Elle fait un signe de la main comme pour dire non, secoue sa tête de gauche à droite. Il insiste. Elle se lève. Il la retient par la main : — Ne vous sauvez pas comme ça, nous avons à parler…  Elle se débat, hurle dans une langue qu’il ne comprend pas. Il suppose que c’est du chinois. — Calmez-vous, je ne vous veux pas de mal. Elle hurle de plus belle. De jeunes chinois s’approchent, menaçants. L’un d’entre eux attrape Eduardo par une... [Lire la suite]
Posté par hodges à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 mai 2010

Emma Gallardon tombe des nues

Qui fouine dans les cendres du passé prend le risque de s’y brûler. Emma Gallardon a tout remué dans le grenier, découvert des dizaines de lettres et des centaines de photos. Sur les photos, elle a interrogé autour d’elle, sa mère bien sûr, mais également oncles, tantes, grand tantes, grand oncles… tout ce qui reste vivant d une période à jamais révolue. Elle en a fait surgir des noms pour lesquels elle a essayé d’établir des fiches car malgré son goût pour la noirceur, Emma est une fille intelligente et organisée. Elle s’est... [Lire la suite]