10 mai 2008

Albertine Schwilk revient

Un de mes (trop) rares (mais attentifs) lecteur écrit dans un commentaire à propos de je ne sais plus quelle page: «bon, ça remplit quand même une page, tout ça..."l'auteur ne se passe pas des commentaires". Si je le remercie de son attention, j’avoue ne pas comprendre (du moins pas totalement) sa remarque: une page «gagnée» pour quoi ou pour qui car je ne gagne rien à écrire ces pages, ni (les lois commerciales étant ce qu’elles sont) en termes financiers, ni (mon temps ne m’étant pas compté — du moins pas plus ni moins que... [Lire la suite]

20 mai 2008

Albertine Mollet se décide à parler à Rango

Albertine n’y tient plus : deux jours depuis qu’elle a surpris Rango à surfer sur ce qu’elle considère comme étant et le doute n’a cessé de la tarauder. Que faisait-il avec cette clef USB qui a disparu ? Elle a décidé d’en avoir le cœur net.Il est vingt deux heures, Kevin et Karcher dorment tranquillement dans leurs chambres. Prétextant une fatigue que démentait un sourire engageant, elle est allée se coucher de bonne heure. Rango l’a aussitôt rejointe. Il la caresse, elle se laisse faire un moment puis à son tour devient active. Ils... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mai 2008

Où apparaît Arthur Cottard

Arthur Cottard, frère aîné de Théo, traverse pour ses dix huit une crise à la fois métaphysique et mystique car il est persuadé que toute âme digne d’elle-même souhaite vivre sa vie à l’extrême, que se contenter de ce que la vie vous donne — et dans son cas il doit s’avouer qu’il n’a pas été desservi par le sort — c’est se conduire en esclave. Que demander davantage c’est se conduire en enfant. Conquérir un peu plus, c’est être fou car toute conquête finit par s’engluer dans la vanité des choses de ce monde. Il sait, sent, qu’il est... [Lire la suite]
Posté par hodges à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,