01 janvier 2007

Un éditeur

Marc Hodges est plein d’incertitudes, de lassitude, presque de désespoir: il vient de dîner avec son éditeur —assez mal d’ailleurs dans un petit turc près de la maison d’édition — et celui-ci ne lui a parlé que tirage, mévente, droits d’auteur, boutique… Alors que Marc lui décrivait le roman qu’il est en train d’écrire, son interlocuteur l’a à peine écouté: «Tes ventes sont mauvaises, deux mille, trois mille exemplaires, je t’aime bien, je crois en ton écriture mais… le public ne suit pas, tu n’as jamais eu de prix littéraire…» «Tout... [Lire la suite]
Posté par hodges à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 janvier 2007

Théo Cottard a disparu

Le Docteur Cottard. Monsieur le Docteur Cottard en majesté. Indigné, furieux, stupéfait, bafoué, déchaîné, surexcité, hargneux, rageur… Monsieur le Docteur Cottard: ce n’est pas possible, il est inadmissible que dans une ville comme la nôtre de telles choses se produisent, j’en parlerai à mon ami le Préfet, s’il le faut j’alerterai plus haut, plus haut encore je connais beaucoup de monde vous savez, j’ai des amis, beaucoup d’amis, ça ne se passera pas comme ça… Albertine Mollet laisse monter la marée, elle ne peut rien contre le flux,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 janvier 2007

Confusion d'Évelyne

Évelyne, dans la cabine réservée au planton est de garde au commissariat, elle lit le journal du jour, Le parisien: «Les femmes et la tentation Ségolène, les femmes entendent donner de la voix en 2007, le succès de Ségolène Royal s’explique-t-il parce qu’elle est une femme…». En ce qui la concerne, elle aurait plutôt un penchant pour Marie-Georges Buffet ou même Arlette Laguiller même si ces choix peuvent sembler en contradiction avec son métier de policière mais elle en a de plus en plus marre des mecs… Ou des femmes qui se... [Lire la suite]
Posté par hodges à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 janvier 2007

Une autre lettre anonyme

Cottard ne s’est pas assis. Il hurle: «il faut agir… et agir vite». Albertine Mollet s’efforce de le calmer  «Calmez-vous… calmez-vous… expliquez-vous d’abord si vous voulez que nous puissions faire quelque chose…» Cottard respire profondément, ferme les yeux, les ouvre. Albertine lui montre un siège en face de son bureau: «Asseyez-vous… asseyez-vous et expliquez moi». Cottard s’assied, se replie sur lui-même prenant quelques secondes une position vaguement fœtale. Puis il se déplie, regarde la commissaire, prend dans la... [Lire la suite]
Posté par hodges à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 janvier 2007

L'hexagramme 63

Pour Marc Hodges — qui ne sait pas encore que la réalité dépasse sa fiction et ne connaît rien de la lettre anonyme reçue par le Docteur Cottard — il s’agit d’un problème de nature littéraire : maintenant qu’il a décidé d’utiliser cet hexagramme comme élément de sa fiction et de le centrer sur la Grotte d’Arnette où ont été retrouvés à la fois le cadavre réel et celui fictionnel des deux vieilles dames, il s’agit de décider ce qu’il va en faire. D’une part, il lui faut amener Albertine Schwilk (ou quelqu’un du commissariat ou... [Lire la suite]
14 janvier 2007

Jogging interrompu

Quand la commissaire Albertine Schwilk, avertie par ses subordonnés alors qu’elle se préparait à aller se coucher arriva sur les bords du Grand Canal du Château de Fontainebleau, les deux cadavres étaient encore couchés dans l’herbe et les ambulanciers s’apprêtaient à les enlever.- Qui vous a appelé, demanda-t-elle au lieutenant Lagardère ?- Monsieur…Il désignait un homme qui se tenait en retrait assis sur un des bancs de pierre destinés aux promeneurs. En survêtement bleu clair et chaussures Nike, il n’avait rien de remarquable,... [Lire la suite]
Posté par hodges à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2007

A quoi servent des cadavres ?

Marc Hodges hésite un moment…Il pense d’abord que c’est Albertine Schwilk elle-même qui découvre les cadavres en faisant son jogging, mais à la réflexion (il est neuf heures vingt et va se faire un café) cette situation lui semble finalement peu vraisemblable. Il a donc inventé un personnage quelconque, un homme pourquoi pas, ce qui ne l’engage en rien parce qu’il disparaîtra de sa fiction au plus vite. Bien qu’on ne sache jamais, peut-être en aurait-il besoin plus tard… En tous cas, à ce stade il reste anonyme. Marc Hodges pense un... [Lire la suite]
Posté par hodges à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 janvier 2007

Description des cadavres

Pour décrire les deux cadavres, Marc Hodges s’inspire des romans de P.D.James:«Examinant le corps sous les yeux attentifs de Lorrimer et Doyle, il s’étonnait, comme bien souvent en pareil cas, que la scène eût l’ait à ce point irréelle, anormale, si singulièrement et ridiculement déplacée qu’il dut retenir un rire nerveux. Cette impression il ne la ressentait pas aussi fortement quand le cadavre était déjà en décomposition. Pour lui, c’était alors comme si la chair pourrie, rongée de vers, comme si les vêtements souillés et en... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2007

Perplexité d'Albertine Mollet

Les choses au jour le jour n'ont pas leur place dans un roman, les deux histoires, celle d’Albertine Mollet et celle d’Albertine Schwilk tendent à se distinguer maintenant, dans le monde Mollet, pas de cadavres chinois même s'il y en a d'autres. Albertine Mollet se reproche de ne pas avoir su prévoir les événements, pour le moment elle ne dispose pas d’assez d'informations pour connaître la solution de tous ces incidents et retrouver le jeune Théo, les conséquences de cette affaire se propagent comme une mauvaise herbe ... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 janvier 2007

Théo revient

Revenue de son entreprise de cosmétique, Marie-Gineste est dans son jardin. Elle taille ses rosiers, un massif important de pieds d’origines variées qu’elle entretient avec d’autant plus de soins qu’il matérialise une des multiples traditions familiales des Cottard : à chaque occasion festive (anniversaire, Noël, fête des mères, anniversaire de mariage, anniversaire de la naissance des enfants…), les membres de la famille lui offrent un nouveau pied qu’elle plante dans cette part du jardin dont elle s’occupe personnellement et... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,