07 novembre 2006

Robert Purbus

«…Aimé Purbus ne sait pas que faire: il n’a pas l’habitude d’être confronté à un cadavre et ne s’attendait pas du tout à en trouver un précisément à l’endroit qu’il a choisi pour faire son étape pique-nique. Pensées confuses. Doutes. Il n’a même pas de téléphone portable. Avertir les autorités: c’est sans aucun doute ce qu’il devrait faire… Mais comment. Il a planifié sa marche de façon à prendre à Bois-le-Roi le train de 18 heures 02. En marchant normalement, il n’y a pas de problème mais toute autre solution risque de l’entraîner... [Lire la suite]
Posté par hodges à 14:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]