21 octobre 2006

Obsédée

Depuis qu’elle avait pris sa décision, Évelyne ne pensait plus qu’à ça: il lui fallait à tout prix retrouver son bel adolescent au profil florentin (ou vénitien… mais sur ce détail elle ne se battrait pas…). Cette concentration excessive sur un seul objet provoquait de sa part de la distraction, une distraction croissante; le visage de l’adolescent masquait tout le reste. Si on ne fixe qu’un point de la carte, les autres échappent. Évelyne avait l’esprit fixé sur la silhouette de l’adolescent, sur sa coupe de cheveux, sa grâce, sa... [Lire la suite]
Posté par hodges à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]